AccueilMétéo France    
 
Vous êtes ici : Accueil > Notre village > Histoire > XIIe siècle, l’arrivée des Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem
 

Histoire

XIIe siècle, l’arrivée des Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem

( Derniére modification : 26 janvier 2009 )

A partir du XIIe siècle, l’influence des seigneuries sur les terres agricoles et sur ses populations se manifeste plus nettement. Or, Saint-Christol ne subit pas l’influence de quelque seigneur que ce soit. La raison en est probablement que le village était placé sous une influence monastique. En effet, les seigneurs avaient coutume de donner des terres à l’Église pour assurer le salut de leur âme. Mais ils donnaient de préférence les terres peu exploitables, ce qui était le cas de celles de Saint-Christol à cette époque.

Une occupation monastique, celle des Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem, s’est donc développée dans le centre du village dès 1149 où des textes mentionnent la présence d’une église et d’une maison de Saint-Christophe. Les fouilles menées par le CNRS en 2000, ont mis à jour un certain nombre de vestiges concentrés autour de la place de la Signade et dans la rue du château : tombe, fragments de poterie grise datés des XIIe et XIIIe siècles, silo à grains ayant servi de poubelle, ainsi qu’un mur se rattachant à cette période.

Commandeur de l’ordre
des Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem
Tableau du Caravage 1607

L’Histoire nous apprend aussi que, en 1181, les Chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem possèdent un domaine appelé Maison de l’Hôpital constitué d’un bois, l’actuel Bois de l’Hôpital, d’une source, la Font-du-loup, et de plusieurs autres propriétés rurales.

Le terme "Hôpital" n’a pas de connotation médicale. Il s’agit d’une maison, d’un relais, dans lequel se reposaient et se ravitaillaient les personnes qui passaient par là : soldats, marchands, errants en quête de bonne ou mauvaise fortune et surtout groupes de pèlerins allant à Saint-Jacques de Compostelle ou à Saint-Gilles qui constituaient avec Rome les trois grands centres de pèlerinage d’Occident. Des pièces de monnaies portant des fleurs de lys et une croix, un lingot d’or et d’anciens restes de maçonnerie furent découverts à cet endroit.

Grâce aux dons et aux acquisitions, la Maison de l’Hôpital devient prospère et influente. Mais les rois de France mettent fin à l’indépendance du Languedoc au début du XIIIe siècle : le pape Innocent III, voyant le dogme catholique menacé par l’hérésie cathare, en appelle à la croisade contre les Albigeois.

Tribunal de l’Inquisition
pendant la Croisade contre les Albigeois
Tableau de Berruguete - 1495

Sous le couvert d’une guerre sainte, c’est l’annexion d’une province riche et prospère qui est entreprise. Les barons du Nord, à leur tête Simon de Montfort, déferlent sur le Midi en 1209 en provoquant ruines et massacres. Saint-Christol échappe à cet épisode douloureux après que son seigneur eût fait allégeance au roi Louis VIII lors de la prise d’Avignon.

 

 

Retour en haut de page