AccueilMétéo France    
 
 

Pour l’environnement

Lutte contre le Moustique Tigre

( Derniére modification : 15 juin 2018 )

L’Aedes albopictus dit « moustique tigre » est installé depuis de nombreuses années dans les territoires ultra-marins, notamment dans l’Océan Indien où il est actuellement à l’origine d’une épidémie de dengue sur l’île de La Réunion. En métropole, il s’est développé de manière significative et continue depuis 2004, et est désormais présent dans 42 départements, chiffre qui a doublé ces deux dernières années. Sa capacité à être « vecteur » du chikungunya, de la dengue ou du zika, en fait une cible de surveillance prioritaire, pour les autorités sanitaires et leurs partenaires, durant sa période d’activité en métropole du 1er mai au 30 novembre.

L’objectif de cette surveillance renforcée est double. Il s’agit à la fois de ralentir la progression de l’implantation du moustique tigre et de limiter le risque d’importation et de circulation des virus dont il peut être le vecteur dans notre département.

La mobilisation des populations est essentielle.

Chacun, en modifiant son comportement et en adoptant des gestes simples et peu contraignants, peut participer à la lutte contre la prolifération des moustiques et aider à prévenir l’introduction de la dengue, du chikungunya ou du Zika dans le département de l’Hérault.

En particulier, il est très important de supprimer les eaux stagnantes qui permettent la reproduction du moustique, autour de son domicile  : enlever les soucoupes des pots de fleurs ou les remplir de sable, changer l’eau des vases plusieurs fois par semaine, vérifier le bon écoulement des gouttières, mettre à l’abri de la pluie ou supprimer les pneus usagés et tout autre objet pouvant se remplir d’eau, etc. Ces gestes sont indispensables pour limiter la prolifération des moustiques, sources de nuisances et de maladies.

Enfin, pour plus d’informations sur le moustique tigre, vous pouvez consulter le site internet de l’ARS Occitanie à l’adresse suivante : https://www.occitanie.ars.sante.fr/moustique-tigre-3.


Le moustique Tigre
Protégez-vous !

Télécharger le dépliant PDF sur Les bons réflexes contre le Moustique tigre !



Le service santé environnement de la délégation départementale de l’Hérault se tient à votre disposition sur ce sujet.

Délégation départementale de l’Hérault – service santé environnement


●● Agence Régionale de Santé Occitanie
26-28 Parc club du Millénaire | 1 025, rue Henri Becquerel | CS 30001 | 34067 Montpellier Cedex 2

www.ars.occitanie.sante.fr

 

 

Pesticides, Effets sur la santé

( Derniére modification : 27 juillet 2017 )

Expertise Pesticides
© 2013 Inserm

Expertise collective
Synthèse et recommandations.

© Les éditions Inserm, 2013 101 rue de Tolbiac, 75013 Paris

Ce document présente la synthèse des travaux ainsi que les recommandations du groupe d’experts réunis par l’Inserm dans le cadre de la procédure d’expertise collective (voir annexe 1), pour répondre à la demande de la Direction Générale de la Santé concernant les effets des pesticides sur la santé.
Ce travail s’appuie sur les données issues de la littérature scientifique disponible en date du premier semestre 2012.
Le Centre d’expertise collective de l’Inserm, rattaché à l’Institut thématique multi-organismes Santé Publique d’Aviesan, a assuré la coordination de cette expertise collective.

Pour accéder aux expertises collectives en ligne :
http://ipubli-inserm.inist.fr/handle/10608/1
http://www.inserm.fr/thematiques/sante-publique/expertises-collectives

 

 

Compost collectif

( Derniére modification : 5 juillet 2015 )

Le composteur collectif se situe derrière les arènes.
Merci à tous pour votre participation à ce projet collectif !


Compostons collectif à Saint-Christol

Le compostage collectif, Installé derrière les arènes sur le domaine public, permet aux habitants ayant un souci de gestion de poubelle grise et ne disposant pas de jardin individuel de composter leurs déchets ménagers. La Mairie de Saint-Christol, soutenue techniquement et financièrement par la Communauté de Communes du Pays de Lunel, a installé une aire de compostage partagé dans le cœur du village, afin de permettre à chacun de réduire ses déchets.

Le principe de fonctionnement est simple : chaque foyer amène ses déchets de cuisine grâce au bio seau fourni gratuitement et les dépose dans le bac de remplissage. Il les recouvre ensuite de matière sèche mise à sa disposition dans un bac prévu à cet effet. Les utilisateurs vérifient régulièrement le fonctionnement du site. Un maitre composteur est disponible pour résoudre toutes les anomalies de fonctionnement.

En participant au compostage collectif, vous pourrez :
- Réduire le poids de votre poubelle de 30 % et sortir votre bac gris moins fréquemment,
- Valoriser un déchet en amendement pour les sols, les espaces verts, les plantes d’intérieur,
- Participer à la préservation de l’environnement en diminuant l’impact de la pollution liée à la collecte et au traitement des déchets.

Pour la poubelle grise, les déchets compostables, facilement valorisables, représentent 30 % du volume.

Tous les participants pourront profiter du compost ainsi produit !

Si le projet vous intéresse, merci de prendre contact avec La Mairie de Saint-Christol au 04 67 86 01 09


Pour une bonne utilisation du compost

Bon pour les sols et pour les plantations, le compost a de nombreux bienfaits :
- Il conserve et entretient les sols,
- Il piège le carbone,
- Il structure et aère le sol,
- Il augmente le pouvoir de rétention de l’eau et des engrais,
- Il renforce la plante ce qui permet de réduire les maladies

Le compost est prêt lorsque les déchets sont transformés en une terre grumeleuse, friable, d’un beau brun foncé. On dit qu’il est mûr. Il peut alors être utilisé :
- En l’incorporant superficiellement au sol dans votre jardin potager ou au pied des arbres,
- En l’utilisant comme support de culture pour du rempotage. Il faut alors mélanger 1/3 de compost avec 2/3 de terre.

La quantité de compost à apporter dans le jardin dépend de la richesse initiale du sol et des plantes concernées. D’ordinaire, les besoins en compost varient entre 0 et 6 kg par mètre carré. Certaines plantes sont plus exigeantes que d’autres et nécessitent des apports plus importants :
Besoin nul : ail, échalote, endive, mâche, oignon, radis, plantes aromatiques, plantes grasses…
Besoin moyen : 1 à 3 kg /m2/an ou 2 à 4 litres /m2/an pour carotte, haricot, laitue, persil, pois, fleurs annuelles…
Besoin important : 3 à 6 kg/m2/an ou 4 à 6 litres/m2/an pour aubergine, choux, concombre, courgette, épinard, poireau, pomme de terre, potiron, tomate, bette, céleri, poireau, poivron, fraise, rosier…

Arbres, arbustes d’ornement, arbres fruitiers :
- A la plantation : ¼ compost + ¾ de terre
- En cours de croissance : 3 à 4 kg/m2
- Tous les 2 ans : 2 à 4 litre/m2 + paillage chaque année

Plante en pot : 1/3 compost + 2/3 terre
3kg de compost est équivalent à une couche de 5 à 6 mm/m2

Suffisamment riche en éléments nutritifs, il n’est pas nécessaire de rajouter des engrais.


 

 

Retour en haut de page